La gamification jusque dans mon frigo​

Hier, un petit élément a transformé mon petit dessert en petit moment de joie. Lorsque j’ouvre mon frigidaire pour prendre un simple yaourt, ma curiosité est piquée par quelque chose d’inhabituel. A coté de mon parfum préféré, se trouve un yaourt a l’emballage singulier. D’une couleur orangé qui ne présage rien de bon, il y figure un point d’interrogation. Interpellé, je décide d’y regarder d’un peu plus près.

“Fermez les yeux… goûtez… et devinez !” ,voilà que mon yaourt me lance un défi. Curieux de découvrir ce que je pensais être le lancement d’un nouveau parfum, je laisse de coté mon goût mure et je relève le challenge. Après une bouchée, déception ça ressemble à de la cerise. Quelques bouchées plus tard, je me rend compte que c’est certainement de la fraise. Vérifications faites, c’est bien un parfum fraise.

 Mais que tirer ce cette petite expérience ?

Premièrement une constatation. D’habitude je mange mes yaourts; cette fois-ci et pour la première fois je l’ai savouré. Chaque cuillerée était vécue à la manière d’un oenologue qui savoure un Chateau Margaux 1961. Pour quelle raison ? Parce que j’étais pris par la mécanique simple que propose ce jeu, trouver le parfum du yaourt. Il était hors de question de m’incliner face au défi d’un petit yaourt, question d’amour propre.

En lançant un défi simple à ses consommateurs, sans avoir à y associer de gratification autres que la satisfaction d’avoir trouvé le bon parfum, Yoplait réussi à nous faire profiter du goût de leur produit. En finissant, je me suis même dit “tiens ils ont des vrais morceaux de fruits, il faudra que j’en rachète”. Objectif de fidélisation atteint, bravo Yoplait.