Après avoir analyser les Ski runners dans notre dernière Newsletter, continuons sur les jeux de sport avec les jeux de Fight. En ce moment trois jeux de ce genre sont classés dans le top grossing de l’App Store: Marvel Contest of Champions, Mortal Kombat X et UFC. Nous décrirons en détails les deux premiers.  Il faut reconnaître que la licence aide à vendre ses jeux, mais leur déclinaison mobile est très agréable et donne 4 bonnes pratiques de jeux freemium à suivre qui doivent se retrouver dans tout advergame et c’est pour cette raison que nous les décrivons ici.

Un contrôle simple adapté au touch

Si pour vous les jeux de fight se résument à des skills games où vous contentiez de survivre le plus longtemps possible en appuyant sur tous les boutons à la fois ou dans un ordre totalement aléatoire face à un adversaire qui connaissait par coeur les combinaisons de touche pour déclencher les meilleurs coups, sachez que ces jeux se conjuguent en général sur mobile avec des contrôles beaucoup plus simples que sur d’autres supports : un touch pour un coup ordinaire, un slide pour les coups spéciaux, un double touch pour se protéger.

Même si les contrôles sont plus variés dans UFC pour représenter les différentes phases du combat (boxe, lutte, sol), il n’existe que 3 options pour Marvel et 2 pour Mortal Kombat. Le joueur touche l’écran et le jeu adapte directement un coup selon la position du personnage. Ainsi il devient beaucoup plus aisé et valorisant pour le joueur de réaliser des enchaînements longs et variés sans passer un tutorial studieux et en tapotant simplement son écran.

Une progression qui n’est pas que linéaire

Pour citer un classique, Candy crush possède une progression très linéaire où chaque niveau intègre un design différent et des nouveaux comportements. Dans un jeu de combat, les seules différences entre les niveaux sont les opposants et la difficulté.

Pour entretenir la curiosité du joueur et ne pas lui donner l’impression que le jeu se résume à un seul type de quête, des modes alternatifs en plus du parcours de progression classique et linéaire sont ajoutés comme le mode multi joueur ou le mode challenge (jouer avec un seul perso ou sans perdre de vie). Marvel en particulier se montre  très généreux concernant ces modes de jeu alternatif. Ceux-ci sont moins coûteux en énergie et font aussi généralement gagner des bonus utiles pour l’évolution des personnages.

Les joueurs aiment collectionner

La gestion de l’énergie est dans tout jeu mobile un élément clé pour dévelloper l’addiction du joueur. Dans les jeux de combat, un niveau d’énergie est fixé pour chaque personnage (Mortal Kombat) ou pour le jeu et par personnage (Marvel). L’énergie est consommée dans chaque combat. Lorsque le niveau d’énergie est nul, le joueur doit soit changer de personnage ou attendre un certain temps pour que son énergie revienne (poussant le joueur à revenir régulièrement au jeu).

L’énergie par personnage étant limitée,  le joueur est donc rapidement amené pour progresser dans la difficulté et augmenter son temps de jeu à se créer une véritable collection de personnages et de bonus. Il va donc chercher à en avoir et à en gagner au maximum. Si les bonus sont des minerais (avec différentes propriétés) pour Marvel, Mortal Kombat pousse l’effet collection en présentant l’ensemble des éléments de jeu sous forme de carte, rappelant des jeux de carte sur mobile à très grand succès comme Rage Of Bahamut et le nouveau hit de Blizzard, HearthStone: Heroes of Warcraft.

Le joueur aime jouer même quand il ne joue pas

Les phases de combats sont parfaitement adaptées aux usages mobiles, leur durée, entre une et deux minutes, permettant ainsi au jeu d’être utilisé en second écran devant la télé ou au joueur de lever la tête pour regarder à quelle station de métro il se trouve. Néanmoins les joueurs qui jouent au minimum 10 minutes d’affilées se heurtent rapidement aux limites d’énergie qui imposent un temps de jeu maximum de 5 minutes si les combats s’enchainent directement. Outre les modes de jeu alternatif, les différents jeux proposent plusieurs écrans intermédiaires où le joueur reçoit toujours une gratification sous la forme d’éléments/ressources pour prolonger la durée de jeu.

Ces ressources peuvent par la suite être échangées pour lancer une loterie permettant de gagner de nouveaux personnages ou des bonus. Hors la consommation de ressource (clef pour la monétisation), ce principe permet surtout de fidéliser le joueur en le maintenant dans un plaisir de jeu simple (loterie) lorsqu’il n’est pas dans une phase de jeu d’action (résultat, écran connection, achat dans la boutique).

Coup de coeur de Brand2Play

BoxPop

Après SongPop, meilleur jeu social Facebook en 2012, le studio FreshPlanet, installé à New York et dirigé par les frenchies et frères Nouzareth, a sorti BoxPop en avril 2014. Après une longue période d’équilibrage, ce nouveau jeu soutenu par un excellent plan marketing a atteint le top des Store le 24 avril dernier. Et c’est tant mieux, car BoxPop est une petite merveille.

Ce jeu de casse tête reprend le problème du cavalier (la pièce d’échec), vous devez essayer de parcourir l’ensemble d’une grille en ne vous déplaçant qu’en faisant des L. Le studio a particulèrement soigné son design sonore : chaque déplacement crée une note développant une mélodie au fur et à mesure du parcours, une trouvaille qui assure une ambiance totalement immersive. Les casses têtes restant assez simples et les actions à faire intuitives, leur résolution par une série de touches rapides amène tout de suite le joueur vers le niveau suivant.

 Le design et les enchainements des écrans, naturels et fluides, participent à renforcer le plaisir du joueur et son envie de progresser, rendant les sessions de jeu bien plus longues que quelques minutes. En suivant les liens, vous pouvez télécharger le jeu pour Android et pour iOS.